L’accompagnement en suivi individualisé par mail

Pourquoi ce type d’accompagnement ?

 

Didier Loquin développe depuis plusieurs années des formations, que ce soit auprès de sociétés, avec une spécificité vers les entreprises culturelles, auprès du personnel hospitalier (infirmier-ère, aide-soignant-te, …), thérapeutes, personnes atteintes de maladies graves, de troubles psychologiques, au travers des modules allant de 2 à 10 jours, et des consultations individuelles de 1h30 à 2h00.

Le présentiel est important dans une formation, Didier a toujours voulu privilégié le contact direct avec la personne, ainsi que le toucher, car dans sa formation R.E.V.E., il vérifie toujours comment la personne respire, et ce contact apporte beaucoup d’informations, qui sont révélées ou pas…  Car, dans notre action d’accompagnement, le propos est que le thérapeute doit toujours pouvoir ressentir :

  • ce que son patient peut entendre ou pas en fonction de son état émotionnel
  • si l’information qu’il reçoit n’est que la résultante d’un présent qui n’existera plus une fois le travail accompli pendant la séance

 

Marie Dubois, depuis plus de 30 ans, axe son travail sur tout l’aspect vocal, qu’il soit parlé ou chanté.

Dans une société de plus en plus orientée autour des performances en tout genre, le chant et les vocalisations sont bien souvent des instants, des heures de détente, de lâcher prise, mais aussi de découverte d’univers propices à la fois à l’introspection et la découverte de l’autre.

Selon la manière dont ils sont émis et perçus, les sons et leurs ondes vibratoires vont véhiculer et générer des émotions différentes pour tout un chacun, mais cela peut aller bien au-delà de ça…

Il ne s’agit pas d’écouter de la musique avec le son au maximum mais de savoir écouter, se laisser pénétrer par des fréquences bien spécifiques et aussi de savoir générer ces fréquences là, par le fait de chanter et déclamer des mélodies ou des textes dans un souci de soin et d’apaisement.

Les vocalisations ancestrales sont un savant mélange de connaissances modernes et de techniques ancestrales promptes à révéler à chacun ses peurs et ses angoisses inconscientes et de passer à la lumière, d’opérer des transmutations libératrices.

La déclamation, la prosodie et de simples vocalises chantées ou des improvisations sur des supports orchestraux sont des façons efficaces de transformer ses émotions négatives en une énergie disponible rapidement.

 

Dire, c’est bien, l’écrire c’est mieux…

Pouvoir dire, parler, projeter, c’est une première étape primordiale dans le fait de pouvoir exposer son ressenti, évacuer tout ce qu’on retient en soi afin de s’alléger de tensions présentes.

Très souvent, ce qui est dit en premier, tout ce qu’on sort de ses problématiques est très souvent lié à nos affects. Les affects sont des constructions mentales issues de notre petite enfance, de notre éducation, et de toutes les émotions ressenties tout au long de notre vie.

Les émotions : là est bien le nœud ! Et très souvent, ce n’est pas tant l’émotion ou les émotions que l’on vit qui vont nous mettre dans tel ou tel état, mais bien la manière dont on la regarde !

Constatez-le par vous-même, une même émotion, un même événement sera vécu de façon totalement différente en fonction de votre état d’être du moment. Donc, ce n’est pas l’émotion en tant que telle qui est importante mais bien comment vous la regardez, comment vous réagissez.

D’où toute l’importance de l’écrit, car écrire c’est avant tout penser, poser sur le papier et se relire. Toutes ces actions ancrent de façon plus prégnante l’évolution de l’expression de la personne pour constater tous les divers ressentis, quels qu’ils soient.

Pouvoir poser par écrit, c’est aussi commencer à apprendre à prendre du recul sur soi, c’est lâcher tout en posant, tout en extériorisant complètement son ressenti du présent.

Dans ce type d’écrit, point besoin d’avoir à analyser, il suffit de poser, d’écrire « à la Prévert », c’est à dire noter tout ce qui vient, voire passer du coq à l’âne, l’important est de pouvoir noter le ressenti dans l’instant, ce qui vient naturellement. C’est le rôle du thérapeute de faire le tri et trouver tous les liens entre les différentes phrases, car tout a un lien.

Didier a pu constater combien cette phase est importante, et paradoxalement, c’est avec une personne ayant un problème à la fois de santé et psychologique très fort que les résultats ont été les plus probants.

 

Dans le cursus de la formation Vocalisations Ancestrales, ce suivi aura deux positionnements très clairs :

  • tout l’aspect vocal, travail sur les fréquences est suivi par Marie Dubois
  • tout ce qui concerne la gestion émotionnelle est suivi par Didier Loquin